Séquence tirée du film Dans l’aventure du non, la parole, réalisé en 1991 par Catherine Scheuchzer, sur la base d’un tournage effectué dans le cours des années 1980 à Boulens (Suisse), avec le Collectif de recherche pédagogique et psychanalytique.

Une première structure d’accueil a été inaugurée en 1974 dans le canton de Vaud, où la question de l’autisme pouvait être abordée sans référence à la notion de maladie mentale. Cette première phase a amorcé une élaboration autour de questions de société et cela a fait ressortir la nécessité de les aborder en termes culturels pour que le malaise ne soit pas vu comme le seul fait de personnes « malades » ou « inadaptées ».

Depuis lors, l’Association est active dans l’organisation de structures d’accueil et de programmes permettant, à toute personne qui en formule la demande, d’acquérir de la dignité et de l’indépendance. Les moyens qu’elle se donne pour atteindre ses buts, passent par des conversations d’analyse, des équipes de travail, le tramage du quotidien (incluant de l’hébergement), la direction de projets.