Des productions qui associent science, art et culture

Nous nous sommes mis à produire des actes relevant du quotidien. En disant, en faisant, en abordant des questions et en essayant de trouver des biais pour avancer, des journées d’accueil se sont écrites et nous ont amené profit de vie et gain de santé.

Nous vérifions chaque jour que rien n’allant de soi, cela nous invite à devenir généreux et à faire preuve d’ingéniosité pour que les questions qui se posent à chacun-e soient une chance pour que de nouvelles acquisitions se fassent.

Nous avons commencé par fabriquer du jus de pomme puis à tenir des stands dans des villages, sur des marchés ou à l’occasion de festivals. Puis, nous avons pris au sérieux le travail d’écriture pour élaborer ce qui se vit au quotidien et pour trouver des brèches là où des impasses insistent. L’édition est devenu un défi et nous nous sommes mis à fabriquer des supports pour la recherche et pour contribuer à la qualité de la vie.

Puis, nous avons organisé des projections de films avec débats et cela fût une opportunité, à chaque fois, de produire des buffets, d’accueillir du public, des autorités, des journalistes, des écrivains et des dirigeants d’entreprises.

Puis, nous avons poursuivi, avec la publication de livres d’entretiens, de récits retrançant des parcours de vie, sous l’angle biographique, y compris avec chacun-e se trouvant accueilli par notre équipe.

Nous avons investit pour que nos productions aient une portée culturelle et didactique.

Semer une « graine d’entrepreneur » dans le jardin narratif de nos hôtes serait comme semer la zizanie dans le village de l’impossible normalité institutionnelle !